top of page

Quels sont les effets du yoga sur le stress ?

Le stress chronique fait partie des maux du siècle. On en entend parler un peu partout, mais qu'en est-il exactement ? Comment le stress se traduit-il ? Et surtout, comment peut-on en soulager les effets ? Quels sont les effets du yoga sur le stress ?



Stress : définition

Une personne en proie au stress devant son ordinateur

Selon l'OMS, "le stress apparaît chez une personne dont les ressources et stratégies de gestion personnelles sont dépassées par les exigences qui lui sont posées". Le stress correspond à la fois à l'agent à l'origine du stress, aux réactions qui en découlent, et à l'état en résultant.

Le stress permet à l'organisme qui se trouve en situation de changement (soit souvent, puisque comme chacun sait, la vie n'est pas linéaire...) de s'adapter, pour survivre, tout simplement. Le stress joue donc un rôle primordial dans la survie de l'espèce humaine et dans l'adaptation de l'être humain à ses conditions.


Les actions du stress sur le corps

Le stress, en tant que réaction, correspond à une série de réactions physiologiques au changement, déclenchées par le système nerveux autonome et le système endocrinien. De nombreuses structures cérébrales entrent en jeu pour provoquer le comportement réponse approprié à la situation (basiquement, nos ancêtres préhistoriques avaient intérêt à fuir face à une bête sauvage). Les aires du cerveau impliquées dans le stress sont principalement liées à la gestion de émotions et à la coordination. On détermine 3 zones importantes, à savoir l'hippocampe (impliqué dans la régulation de l'humeur et l'adaptation à l'environnement), l'amygdale (qui joue un rôle dans la perception des émotions) et cortex préfrontal (centre des prises de décisions). Toutes ces zones agissent sur la libération de neurotransmetteurs et d'hormones (souvenez vous du cortisol, souvent cité comme l'hormone du stress) qui agissent eux mêmes sur tout un tas de choses dans nos corps. On note notamment une augmentation du rythme cardiaque et de la pression artérielle, une accélération de la respiration, et une importante libération de sucre dans le sang.

Si la situation est unique, ces réactions permettent à l'organisme de faire face à la situation stressante (lutte ou fuite). Ce phénomène bio-chimique nous permet de réguler l'organisme et de faire face à tous les changements. Une bonne chose donc !


Alors, pourquoi le stress a-t'il si mauvaise presse ?


C'est lorsque l'organisme est soumis de manière régulière et répétée à des situations de stress que le problème se pose. Sous pression constante, l'organisme ne parvient plus à revenir à un fonctionnement "normal". Le stress chronique épuise l'organisme et est donc à l'origine de symptômes plus ou moins graves, d'ordre musculaires, digestifs, et même neurologiques. Il est donc important de réduire le stress lorsque ce dernier est trop important.


Les effets du yoga sur le stress.

Une pratique de yoga sur la plage

Avant toute chose, le yoga ne remplace en rien un traitement médical ou psychothérapeutique si nécessaire. Mais ses effets sont réels quant à la réduction des effets du stress.


Le yoga, qui, selon certaines traductions, peut signifier "union", permet de reconnecter l'esprit au corps. D'en écouter les messages, d'en comprendre, et d'en accepter les limites.

Le travail respiratoire en conscience engendre un réflexe de calme par l'oxygénation et l'activation du système parasympathique. En conséquence, le rythme cardiaque s'en trouve diminué, les processus d'élimination facilités.

Le yoga permet en outre de travailler l'ancrage. Le lien à la matière. Les fondations solides, l'enracinement qui permettent à tout un chacun d'avancer sereinement.


Enfin, il serait incomplet de ne pas parler philosophie lorsqu'on parle de yoga. Les enseignements philosophiques nous amènent à prendre de la distance, à sortir du tourbillon des stimulations pour mieux les observer. Et à accepter que nous ne pouvons, et ne devons pas (ça ne serait qu'une perte de temps) essayer de contrôler toutes choses. Accepter ce qui est. Ce qui ne veut pas dire tout accepter bien-sûr, mais accepter que nous n'avons pas le contrôle. Et qu'il ne sert donc à rien de se battre contre des moulins à vent. Nous ne pouvons qu'agir en conscience, en acceptant la vérité de ce qui est, en choisissant de ne pas causer de souffrance (ni pour les autres, ni pour soi), en se détachant du matériel et du résultat... Alors, nous pourrons être libérés des souffrances liées à l'impermanence des choses.


Quelles pratiques pour atténuer le stress ?


Asanas (postures)
  • Les postures d'ancrage, pour se relier à la Terre, telles que la posture du guerrier n°2 (Virabhadrasana II) ou la déesse (Utkata Konasana).

  • Les postures d'ouverture du coeur (extension de la colonne vertébrale) comme le chameau (Ustrasana) ou le cobra (Bhujangasana)

  • Les postures qui favorisent de le relâchement comme la posture de l'enfant (Balasana)

  • Les postures de relaxation comme la posture du cadavre (Savasana) ou la posture du "poisson qui bat des ailes" (Matsya kridasana)

Pranayamas (contrôle du souffle)

J'aime particulièrement la respiration alternée, Nadi Shodhana, pratiquée sans suspensions du souffle, en se laissant porter par la vague du souffle.


Hasta mudras (yoga des doigts)

Les Hastas mudras sont nombreuses et certaines sont tout indiquées pour apaiser les effets du stress. Ces pratiques sont cependant très subtiles et peuvent paraitre trop "ésotériques" pour certains. Il n'en est rien. Les Hasta mudras, comme je l'explique ici, travaillent directement sur l'énergie, en créant des ondes de formes.


Si vous souffrez de stress, vous pouvez pratiquer Jnana Mudra, aussi appelée Chin Mudra.


Mantras

Le chant permet de libérer la voix et de lâcher prise sur le mental. De plus les vibrations de la voix travaillent sur le plan énergétique et représentent, pour ma part, une puissante pratique d'apaisement, ou au contraire, d'amélioration de l'énergie. Faire simplement vibrer le son Om (Aum) sera une excellent moyen d'apaiser le mental et le corps.


Diminuer les sources de stress

Pour conclure, si les effets du yoga sur le stress sont indéniables, rappelons que la première chose à faire est évidemment d'identifier les conditions sources de stress, et de voir dans quelles mesures ces conditions-sources peuvent être changées / supprimées. Il est évident que les meilleures techniques de gestion du stress, si l'on est soumis sans cesse à une situation problématique, ne suffiront pas à résoudre le problème. Or, notre société et ses nombreuses injonctions à la performance, dans le monde du travail, mais aussi dans la vie personnelle, et même sur nos corps, sont génératrices de stress. Le Yoga ne saurait, et ne devrait évidemment pas être considéré comme la solution efficace permettant de supporter, encore et encore, sans jamais remettre en question les causes.

Cependant, il est important de réussir à prendre du recul, à calmer l'organisme et le mental afin d'avoir la force nécessaire pour cette remise en question. C'est à mon sens, de cette manière que le yoga peut agir. En ouvrant des espaces des conscience. En redonnant leurs justes places aux éléments essentiels dans nos vies, et en permettant de faire le pas de côté nécessaire à la prise de recul vis-à-vis des attentes de la société. En bref, en replaçant l'église au milieu du village.




17 vues0 commentaire

Comments


bottom of page